Le bâtonnier enquête sur l'affaire de la "Justice d'abattage"

Le bâtonnier de Casablanca Me Hassan Birouane, est sorti de son silence. Dans un communiqué publié ce mercredi 11 mars en fin de journée, il annonce que le barreau de Casablanca suit le dossier de près, qu'il a ouvert une enquête, qu'il a reçu des plaintes et qu'il ira jusqu'au bout.

Justice. Affaire des milliers de condamnés à leur insu pour impayés

Le 11 mars 2020 à 19:53

Modifié le 12 mars 2020 à 07:15

Le bâtonnier de Casablanca a reçu des plaintes depuis le début de la semaine. Il suit l'affaire de près depuis les premières publications. Ces plaintes sont en cours d'étude à la lumière des données collectées par l'enquête pour prendre les décisions nécessaires.

Il rappelle enfin dans son communiqué, le respect de la loi, le droit de toutes les parties et l'indépendance de la profession d'avocat.

Selon les sources de Médias24, des plaintes ont été déposées auprès du bâtonnier, au moins par une compagnie d'assurance et une banque, contre les avocats concernés. Logiquement, les mêmes plaintes ont été déposées auprès du procureur général.

Nota: "Justice d'abattage" est l'expression utilisée par Ali Amar dans Le Desk pour qualifier cette pratique.

Le bâtonnier enquête sur l'affaire de la "Justice d'abattage"

Le 11 mars 2020 à19:59

Modifié le 12 mars 2020 à 07:15

Le bâtonnier de Casablanca Me Hassan Birouane, est sorti de son silence. Dans un communiqué publié ce mercredi 11 mars en fin de journée, il annonce que le barreau de Casablanca suit le dossier de près, qu'il a ouvert une enquête, qu'il a reçu des plaintes et qu'il ira jusqu'au bout.

Le bâtonnier de Casablanca a reçu des plaintes depuis le début de la semaine. Il suit l'affaire de près depuis les premières publications. Ces plaintes sont en cours d'étude à la lumière des données collectées par l'enquête pour prendre les décisions nécessaires.

Il rappelle enfin dans son communiqué, le respect de la loi, le droit de toutes les parties et l'indépendance de la profession d'avocat.

Selon les sources de Médias24, des plaintes ont été déposées auprès du bâtonnier, au moins par une compagnie d'assurance et une banque, contre les avocats concernés. Logiquement, les mêmes plaintes ont été déposées auprès du procureur général.

Nota: "Justice d'abattage" est l'expression utilisée par Ali Amar dans Le Desk pour qualifier cette pratique.

A lire aussi


Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.