Le Venezuela et la Colombie rouvrent leur frontière aux véhicules de marchandises

(AFP)

Le Venezuela et la Colombie ont rouvert lundi leur frontière aux véhicules de transport de marchandises, après sept ans de fermeture partielle et trois de fermeture totale en raison de divergences politiques.

Lors d'une cérémonie en présence du président colombien Gustavo Petro et de représentants de son homologue vénézuélien Nicolas Maduro, un premier camion est passé du Venezuela vers la Colombie à 12H35 (16H35 GMT) en empruntant le pont international Simon Bolivar, situé entre la ville vénézuélienne de San Antonio del Tachira et la ville colombienne de Cucuta.

"Nous reprenons les relations et prenons des mesures fermes pour faire avancer l'ouverture totale et absolue de la frontière entre les peuples frères", a écrit le président vénézuélien sur Twitter. "C'est un jour historique et extraordinaire !"

"Il est très, très important que nous puissions progresser sur les droits fondamentaux de la population. Des familles ont été séparées. Il y a eu une rupture dans nos relations de respect et de confiance", a déclaré le député colombien Jairo Cristo lors de la cérémonie.

La réouverture de la frontière aux véhicules de transport de marchandises est une première étape en vue du rétablissement complet des échanges commerciaux entre les deux pays, qui pesaient en 2008 près de 7,2 milliards de dollars.

Le Venezuela et la Colombie se partagent 2.200 km d'une frontière à la sécurité souvent précaire, avec la présence de groupes irréguliers et de guérilleros ainsi que des mafias se livrant à la contrebande et à d'autres crimes.

Le deux pays devaient également reprendre lundi leurs vols directs, entre les deux capitales notamment.

Caracas et Bogota ont formellement repris leurs relations bilatérales le lundi 29 août avec l'installation d'ambassadeurs respectifs dans les deux capitales.

Le Venezuela avait rompu ses relations avec la Colombie en 2019 en rétorsion au soutien de l'ancien président Ivan Duque (droite conservatrice) au leader de l'opposition vénézuélienne Juan Guaido.

L'élection de Gustavo Petro, premier président de gauche en Colombie, a changé la donne avec une volonté affirmée de normaliser les relations.

Les passages frontaliers pour les camions de marchandises étaient restreints depuis 2015 et bloqués depuis 2019, lorsqu'au milieu de violentes émeutes, Juan Guaido avait mené une tentative ratée de faire passer des cargaisons de nourriture et de médicaments envoyées par les Etats-Unis.

Quoi de neuf ?
La carte de l'épidémie de coronavirus en temps réel
Rendez-vous Partenaires
(AFP)

Le Venezuela et la Colombie rouvrent leur frontière aux véhicules de marchandises

Le 30 novembre 2022 à20:33

Modifié le 30 novembre 2022 à 20:33

Le Venezuela et la Colombie ont rouvert lundi leur frontière aux véhicules de transport de marchandises, après sept ans de fermeture partielle et trois de fermeture totale en raison de divergences politiques.

Lors d'une cérémonie en présence du président colombien Gustavo Petro et de représentants de son homologue vénézuélien Nicolas Maduro, un premier camion est passé du Venezuela vers la Colombie à 12H35 (16H35 GMT) en empruntant le pont international Simon Bolivar, situé entre la ville vénézuélienne de San Antonio del Tachira et la ville colombienne de Cucuta.

"Nous reprenons les relations et prenons des mesures fermes pour faire avancer l'ouverture totale et absolue de la frontière entre les peuples frères", a écrit le président vénézuélien sur Twitter. "C'est un jour historique et extraordinaire !"

"Il est très, très important que nous puissions progresser sur les droits fondamentaux de la population. Des familles ont été séparées. Il y a eu une rupture dans nos relations de respect et de confiance", a déclaré le député colombien Jairo Cristo lors de la cérémonie.

La réouverture de la frontière aux véhicules de transport de marchandises est une première étape en vue du rétablissement complet des échanges commerciaux entre les deux pays, qui pesaient en 2008 près de 7,2 milliards de dollars.

Le Venezuela et la Colombie se partagent 2.200 km d'une frontière à la sécurité souvent précaire, avec la présence de groupes irréguliers et de guérilleros ainsi que des mafias se livrant à la contrebande et à d'autres crimes.

Le deux pays devaient également reprendre lundi leurs vols directs, entre les deux capitales notamment.

Caracas et Bogota ont formellement repris leurs relations bilatérales le lundi 29 août avec l'installation d'ambassadeurs respectifs dans les deux capitales.

Le Venezuela avait rompu ses relations avec la Colombie en 2019 en rétorsion au soutien de l'ancien président Ivan Duque (droite conservatrice) au leader de l'opposition vénézuélienne Juan Guaido.

L'élection de Gustavo Petro, premier président de gauche en Colombie, a changé la donne avec une volonté affirmée de normaliser les relations.

Les passages frontaliers pour les camions de marchandises étaient restreints depuis 2015 et bloqués depuis 2019, lorsqu'au milieu de violentes émeutes, Juan Guaido avait mené une tentative ratée de faire passer des cargaisons de nourriture et de médicaments envoyées par les Etats-Unis.

Quoi de neuf ?
La carte de l'épidémie de coronavirus en temps réel

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.